Renforcer les capacités forensiques et médico-légales en Afrique

Le Centre africain pour les systèmes médico-légaux (ACMS) a été officiellement lancé à Pretoria, en Afrique du Sud, le 8 novembre 2022, marquant une avancée majeure dans la campagne menée en faveur du renforcement des capacités médico-légales en Afrique.

L’ACMS crée un réseau de décideurs et de praticiens africains dans le domaine des sciences forensiques et de la médecine légale afin de promouvoir l’expertise et les ressources forensiques et médico-légales dans la région et dans le monde. Le centre vise à informer les décideurs politiques, améliorer la réponse professionnelle des praticiens dans les systèmes médico-légaux, et échanger les enseignements tirés et les meilleures pratiques en organisant des événements régionaux, en coordonnant les actions menées et en collaborant avec les communautés politiques et les réseaux de praticiens africains et internationaux.

africacentrepic1

MISSION

Le Centre africain de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge pour les systèmes médico-légaux a pour mission de soutenir la région africaine en répondant aux besoins des populations touchées par les conflits armés, les catastrophes et la migration, en améliorant les programmes pluridisciplinaires de service public en prenant appui sur les principes et les pratiques forensiques humanitaires mis en œuvre et suivis par les communautés judiciaires et médico-légales. Nous sommes convaincus qu’en travaillant ensemble, nous pouvons améliorer l’ensemble des systèmes médico-légaux sur tout le continent africain et accompagner les familles touchées par la perte de leurs proches portés disparus. En collaborant et en coordonnant les efforts déployés par les organisations internationales, le Centre africain pour les systèmes médico-légaux permet aux personnes à tous les niveaux des systèmes judiciaires et médico-légaux d’appliquer les mêmes principes et pratiques humanitaires à toutes les victimes, en toutes circonstances.

ACTIVITÉS

En juin 2022, l’ACMS a exercé une influence informelle sur le continent en collaborant avec DNAforAfrica à l’occasion d’un symposium à Nairobi. Cette collaboration a démontré l’intérêt pour le CICR de s’allier à d’autres organisations et institutions au niveau régional pour étendre la sensibilisation et la formation aux activités forensiques à vocation humanitaire à un public africain plus large.

AfricanCentre2

LE CONSORTIUM DES ORGANISATIONS INTERNATIONALES

En novembre 2022, aussitôt après son lancement officiel, l’ACMS a accueilli sa première réunion de deux jours du Consortium des organisations internationales pour la justice et le renforcement des capacités médico-légales. Le consortium a réuni des représentants de divers organismes régionaux et internationaux, notamment l’Unité forensique du CICR, l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime, la Commission de l’Union africaine et Interpol, pour discuter d’une éventuelle collaboration interinstitutions en faveur du renforcement des capacités forensiques et médico-légales en Afrique. Les représentants des différents organismes présents se sont ainsi engagés à améliorer la collaboration et la coordination dans le domaine du renforcement des capacités médico-légales et judiciaires en Afrique.

L’ACADÉMIE AFRICAINE DES SCIENCES FORENSIQUES

L’ACMS a également constitué un groupe de travail, en décembre 2022, pour planifier la création d’une Académie africaine des sciences forensiques. L’ambition est de donner vie à une association durable et professionnelle de praticiens des sciences forensiques qui créera une certaine uniformité et harmonisera la pratique des sciences forensiques en Afrique, donnera de la crédibilité et de la visibilité à l’importante communauté forensique en Afrique, mettra en avant l’expertise africaine et améliorera les normes professionnelles, la certification, la réglementation et l’accréditation dans toutes les disciplines des sciences forensiques. L’académie sera la première du genre sur le continent africain et offrira une plateforme unique d’échange de connaissances et d’expériences en matière de médecine légale. L’académie fera l’objet d’une annonce officielle à la Conférence de la Société africaine de médecine légale à Kigali, au Rwanda.

Training: Forensic Human Identification Examinations in Mortuaries

Forensic Human Identification Examination in Mortuaries is a training tool created to show why comprehensive examination of unidentified bodies is necessary.

Activities include observing, documenting, photographing, fingerprinting, conducting dental examinations, performing X-rays and collecting samples. The aim is to ensure that identification will be possible using a multidisciplinary approach in the future, regardless of the state or condition of the body. All unidentified human remains should undergo examination prior to their interim or final burial.

The training tool also addresses the importance of showing dignity and respect in the examination process, highlights the importance of engaging with families of missing persons to obtain the personal information needed for identification, and emphasizes the authorities’ responsibility to protect data and samples.

The training tool has been created to inform first- and secondary-response practitioners to follow a systematic approach. It is also aimed at students in law, health, forensic, policing and disaster management faculties; police, civil defense and military colleges; and staff and volunteers working for civil society organizations who participate in the recovery and management of the dead and need to understand the role and functions of the medicolegal system – a system which benefits from professional recovery efforts and death scene management, and is seriously compromised by poor practices. 

The training video comprises 14 chapters that can be individually shown to meet training curricula and subject-matter instruction and discussions.

CAUTION: GRAPHIC CONTENT

The training tool shows forensic identification activities that are graphic in nature and may not be suitable for all viewers. The forensic procedures shown were carried out on cadavers; this is necessary in order to demonstrate the multidisciplinary approach of forensic identification to other forensic practitioners.

ACMS in the Media

FLOOD MOP-UP OPERATIONS: PROCESS OF IDENTIFYING LOVED ONES (NEWZROOM AFRIKA)

Cato Crest flood victims are calling on the eThekwini Municipality to make good on its promise regarding rebuilding efforts. Officials visited the area to assess the damage days after seven people lost their lives due to heavy rain and subsequent flooding. Red Cross Forensic Manager Stephen Fonseca unpacks how families can start identifying loved ones.

dnaprofiling

Podcast: Channel Africa

Forensic Manager Stephen Fonseca discusses DNA profiling

Africa regional forensic manager for the International Committee of the Red Cross, Stephen Fonseca, joins On The Move in studio to speak about DNA profiling and forensics in the humanitarian efforts environment.

talkingpointpodcast

Podcast: The Talking Point

Identification of unknown bodies

Guest(Studio): Stephen Fonseca – Manager for the African Centre for Medicolegal Systems at the ICRC in Southern Africa – It’s a network of forensic practitioners across the African continent

The Gauteng Department of Health has urged those with missing family members to come forward as more than 900 unidentified bodies lie in the province’s mortuaries. The department’s forensic pathology services (FPS) in Gauteng have 938 unclaimed and unidentified bodies across their 11 mortuaries. We thought to use this opportunity to educate ourselves around these processes and also for those foreign national who pass away in the country as to how their families can claim them.  One of the cases that is dominated the news is how Dr Nadipha allegedly stole three bodies, also how it was assumed that the body that burnt in the prison cell is that of Thabo Bester, the big question is how can something like this happen and what is the role of forensics in all of this?